GEORGES HOBÉ (1854-1936) ARCHITECTE DÉCORATEUR par Raymond Balau

La mission d’auteur de projet pour la restauration du Stade des Jeux et du Théâtre en plein air de Namur a été attribuée fin 2020 : Cabinet d’architectes p. HD (Liège) & Robbrecht en Daem (Gent) + Servais Engineering Architectural – Delta GC (Liège).

STADE 2020

Exposition et publication Georges Hobé a-t-il modernisé Namur ? Projets, chantiers et réalisations en photographies, Archives de l’État & Archives photographiques namuroises, du 24 août au 19 novembre 2022 (du lundi au vendredi de 9h à 16h30′).

COUVERTURE APN AEN NAMUR

Communiqué de presse : ici

 

Posté le 27 01 2023… encore une année Hobé à Namur…

Promenoir de Meuse…

Pavillon d’Entrée…

Stade des jeux & Théâtre en plein air…

 

L’espace urbain mute de manière complexe : au même endroit plusieurs logiques ou non logiques temporelles interfèrent en fonction d’un mixe culturel, socio-économique et politique soumis aux aléas du débat public et des tractations selon des intérêts. In situ, il y a ce qui a disparu et ce qui est encore là mais pour combien de temps ? Si tout le monde s’emploie à l’aménagement de l’espace, qui œuvre à l’ingénierie du temps ? L’écologie active requiert les meilleures compétences pour le suivi et l’évolution des sites. L’architecture digne de ce nom en est partie intégrante. Les unités de base ne sont alors ni les durées des mandats ni les retours sur investissements, mais les cycles vitaux, réels et imaginaires. Le RAVeL urbain à l’emplacement de cette prise de vue (infra) sera-t-il à la hauteur du paysage ? Un plan de Georges Hobé daté de décembre 1905, pour l’appropriation des boulevards tracés quatre décennies auparavant, invite à la réflexion : quelles sont les échelles de temps adéquates pour penser les modifications en connaissance de cause ?

Nouveau SQOPIQ (janvier 2023) : ici

 

Posté le 21 12 2022, en prévision de 2023…

Parmi les enjeux « Hobé » à court terme à Namur, la sauvegarde de ce qui reste du promenoir de Meuse appelle une attention d’autant plus soutenue qu’on en a détruit un segment il n’y a pas si longtemps. L’échelle la plus pertinente pour documenter ce dossier est celle de l’ensemble de ce qu’on appelait « boulevard circulaire » avant la Première Guerre mondiale. L’espace public est un angle de vue particulièrement intéressant dans le travail de Georges Hobé, notamment quant aux concertations entre la Ville et les Ponts et Chaussées, pour comprendre une évolution dont les premières balises remontent à 1867-68, avec une mutation sans précédent après la Seconde Guerre mondiale, et entre les deux les Grands Travaux confiés à Georges Hobé (1905-1914).

Nouveau SQOPIQ (décembre 2022) : ici

 

 

Posté le 22 11 2022, après l’expo…

L’exposition Georges Hobé a-t-il modernisé Namur ? s’est terminée le 19 novembre, avec la visite de l’Office du Tourisme de Namur. Elle a bénéficié d’une médiatisation diversifiée et Georges Hobé est désormais un sujet dans une ville qui a longtemps fait mine de ne pas trop voir de quoi il s’agissait. Plus question donc de faire n’importe quoi. Cet héritage s’avère en outre un excellent point d’entrée dans le champ la préservation des meilleurs témoins de l’architecture du XXe siècle… à condition de les envisager sans les déconnecter de l’ensemble de ce qui s’est construit au fil d’un siècle mouvementé, riche en contrastes et en orientations idéologiques, sociales, économiques et culturelles. Respecté en son temps, cet architecte décorateur autodidacte qui n’était pas un démiurge, a néanmoins « joué un rôle », comme on disait à son décès en 1936, dans l’évolution de l’architecture et surtout de l’habitat.

La série des SQOPIQ se poursuit à son rythme, au gré de réflexions suscitées par une approche renouvelée du phénomène Hobé, en écho à l’actualité qui, dans une résonance foucaldienne, est parfois diagonalisée par l’histoire. Il arrive aussi que l’inverse soit vrai dans le cas de Hobé, l’histoire en train de s’écrire interférant avec l’évolution de la situation sur le terrain. C’est assez rare pour être souligné.

Nouveau SQOPIQ : [ PHASE TEST 2023 ] : ici

Prochain SQOPIQ : [ VEILLE MÉDIATIQUE ]

 

ÉCHOS :

Avec le SQOPIQ [ DEVANTURE HOBÉ ] diffusé le 8 octobre, à trois semaines de la fin de l’exposition aux Archives de l’État à Namur, la série a donc repris. Après l’interruption consécutive à la crise sanitaire, le sort réservé à l’héritage Hobé à Namur est à présent une question d’actualité, sans doute pour quelques années. Pour le moment (2022), c’est le black-out côté Ville et SPW. Une sorte de veille scrute ce qui sortira des « arbitrages budgétaires » en cours, avec en toile de fond l’étrange hiatus (au sens figuré) entre les conférences des 7 et 8 septembre à La Bourse.

Nouveau SQOPIQ H002 : [ HOBÉ APRÈS 2022 ] 30 10 2022 : ici

 

• Le livre Georges Hobé a-t-il modernisé Namur ?  est désormais consultable à la bibliothèque du CIVA [ cote (493)72(092) HOB-BAL ].

 

• Marc DUBOIS (architecte Hon FRIBA) publie sur son website un compte-rendu à partir de la visite de l’exposition et la lecture du livre, sans oublier une promenade in situ. Il insiste aussi sur l’erreur persistante d’un passage supposé direct de l’Art nouveau à l’Art déco. Ce raccourci gomme les recherches des architectes dans la décennie qui a précédé la Première Guerre mondiale ! Quelques traits de la démarche de Georges Hobé sont mis en évidence :

-ensemblier devenu architecte

-artisan non contaminé par une formation académique

-réalisations dans toute la Belgique

-une référence pour la décennie 1905-1914

-familier du Système Hennebique

Texte sur le website de Marc Dubois : ici

Introduction : « Wanneer begint de “moderne” architectuur van de 20ste eeuw in België? Vaak wordt het jaar 1893 aangegeven, het begin van de Art Nouveau in Brussel. Anderen zien de start na WO I met de bouw van de vele tuinwijken. Maar al te vaak leest men dat na de Art Nouveau de tijd komt van de Art Deco. Dit is absoluut onjuist, waardoor de periode tussen ongeveer 1905 en 1914 veel minder belangstellig kreeg van historici. Het is echter een boeiende periode met andere stilistische kenmerken, een proces van versobering en een toenemende fascinatie voor de nieuwe mogelijkheden van het gewapend beton voor zowel de burgerlijke bouwkunde als voor de constructie van grotere gebouwen. »

Ce texte sera repris prochainement sur le site de DoCoMoMo Belgium (International working party for DOcument and COnservation of Buildings, sites and neighbourhoods of the MOdern MOvement).

 

En guise de codicille, le 2 novembre, le lien vers l’article de Marc Dubois posté en F/NL sur le site de DoCoMoMo : ici

 

RTBF 13H

• Georges Hobé sous un autre angle…

…sans lien avec l’exposition ou le livre, sur un schéma bizarre puisqu’il est question de l’architecture post-WWII, le travail de Georges Hobé occupe le premier tiers d’un sujet passé le 23 10 2022 dans le 13 HEURES de la RTBF. Le reportage d’Arnaud Pilet et Maurizio Sadutto met en scène Thomas MOOR (Cellule Architecture FWB) et Pablo LHOAS (directeur ENSAPL) pour un survol de l’architecture du XXe siècle en Wallonie, à partir du cas de  Namur. La référence est le Guide FWB Namur-Luxembourg, et l’occasion est l’annonce de la démolition voulue par la Ville de Namur du magasin C&A, œuvre de Stynen et De Meyer en 1969 (absente du propos). Les apports de Georges Hobé à Namur sont présentés comme d’un précurseur, tant du côté du complexe du Stade des jeux & du Théâtre en plein air que du promenoir de Meuse, auquel se raccordent les ouvrages d’approche et le garde-corps du pont des Ardennes, œuvres de Roger Bastin.

  • AUVIO : ici       [ à partir de 13:53 ]

 

 

SQOPIQ H001 : [ DEVANTURE HOBÉ ] – 08 10 2022 : ici

Pour en savoir plus…

Boukè (1), « Exposition », Sophie Broodcoorens, 23 août 2022 : ici

RTBF La Première, « Façons de voir », Christine Van Acker : 1er et 25 septembre 2022 (« La collection Architecture de septembre 2022 ») [ de 2:20 à 22:17, avant Lucien Kroll ] : ici

Boukè (2), « Oxygène », Joëlle Janssens : 22 septembre 2022 [ de 9:05 à 14:00, après Annveronike Roland ] : ici

RCF, « Culture et vous », Grégory Clesse : 3, 4, 5 et 6 septembre 2022 : ici

RTBF La Première « Un jour dans l’histoire », Laurent Dehossay, 4 septembre 2022 : ici

 

PLAN DU SITE

1. INVENTAIRE

L’inventaire de l’œuvre bâti ne comporte actuellement que la partie « Bruxelles ». Un inventaire général, portant sur toute la Belgique, est en chantier.

2. EXPOSITIONS

Les expositions auxquelles Georges Hobé a pris part sont un sujet en soi, plus vaste que ce qui en est souvent dit.

3. NAMUR

Après une trop longue léthargie…

• Processus de rénovation du Stade des jeux & du Théâtre en plain air

• Actualisation de la villa Golenvaux (« La Feuillée ») à flanc de Citadelle

• Hypothèse de la protection patrimoniale du promenoir de Meuse

• Réédification du Pavillon d’entrée du Casino à proximité de l’entrée supérieure du Théâtre en plein air

4. DIVERS

Aperçu de plusieurs études en cours au travers de résumés abordant des questions souvent laissées de côté.

5. RECHERCHES

Un certain nombre de réalisations semblent relever du travail de Hobé… en l’absence (momentanée) de preuves formelles.

6. BIBLIOGRAPHIE

Il ne s’agit pas d’une bibliographie générale, mais des références liées aux recherches inhérentes à ce blog.

 

 

 


[    études ciblées sur demande   ]